LYCEE DES METIERS, pourquoi ?

Le label « lycée des métiers » qualifie certains établissements qui offrent une palette étendue de formations et de services, grâce notamment à un partenariat actif, tant avec le milieu économique qu’avec les collectivités territoriales, et en premier lieu la région.

Le label « lycée des métiers » met en évidence la cohérence d’une offre de formation, la prise en compte des attentes des élèves et l’adaptation aux besoins des employeurs. Il constitue un indicateur d’excellence pour les voies technologique et professionnelle.

Les critères qui permettent à un lycée d’obtenir ce label sont des éléments clefs pour faciliter l’insertion des jeunes dans le monde du travail.

Précédemment défini par deux circulaires, le label « lycée des métiers » a été inscrit dans le code de l’éducation aux articles D 335-1 à D 335-4, qui définissent les critères nationaux obligatoires pour les établissements candidats à la labellisation, ainsi que la procédure de mise en œuvre

Le concept initial demeure : le label « lycée des métiers » est une appellation renouvelable qui témoigne d’une démarche qualité.

Le lycée des métiers n’est pas un nouveau type d’établissement scolaire : les établissements labellisés conservent leur statut juridique initial, qu’il s’agisse de lycées professionnels ou de lycées polyvalents associant des formations des voies professionnelle et technologique. Les critères de labellisation

  • offre de formations technologiques et professionnelles dont l’identité est construite autour d’un ensemble cohérent de métiers,
  • accueil de publics variés (statut scolaire, apprentis, formation continue),
  • préparation d’ une gamme étendue de diplômes et titres nationaux allant du CAP aux diplômes de l’enseignement supérieur,
  • offre de services de validation des acquis de l’expérience,
  • existence de partenariats avec les collectivités et les milieux professionnels,
  • mise en place d’actions concernant l’ orientation des collégiens,
  • ouverture européenne,
  • offre de services d’hébergement,
  • dispositif de suivi des sortants de formation.

La procédure

Le recteur est chargé de la délivrance du label.

Il définit la composition et le rôle du groupe académique chargé de la labellisation, fixe à cinq ans la durée de validité du label et rend obligatoire la consultation du conseil d’administration des établissements et du conseil académique de l’Éducation nationale (CAEN).

Il indique également qu’un établissement peut obtenir le label en partenariat avec d’autres établissements.

Des précisions complémentaires sur la mise en œuvre du dispositif sont apportées par voie de circulaire. Résultats et perspectives

Conformément à la réglementation, il est procédé par arrêté à une publication nationale annuelle de la liste des lycées labellisés.